21 septembre 2022. Les titres des articles sont en tête de l'envoi.

Pour retrouver les envois oxi antérieurs : discuter.rezo.net/c/oxi/42

Pour lire l’intégralité des articles , vous pouvez cliquer sur télécharger/voir plus ou " …"

_______________________________________________________________________________________________

La police tire des gaz lacrymogènes sur le campus de Thessalonique et fait fuir la foule en panique (vidéos) - Hôpitaux sans anesthésistes – Attente de chirurgie jusqu’à 6 mois - FM Dendias : Les déclarations et menaces de la Turquie ont atteint un niveau sans précédent - Les États-Unis lèvent l’embargo sur les armes à Chypre dans une décision historique ; la Turquie s’enflamme. -

Le FMI demande à la Bolivie de renoncer à son modèle économique performant -

Julian Assange reçoit les « clés » de la ville de Mexico en reconnaissance de sa découverte de la vérité -

L’OFFENSIVE DU COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL –

Des manifestations à travers l’Autriche exigent une solution à la crise du coût de la vie

42e édition de la Journée internationale de solidarité avec les peuples autochtones des Amériques Dimanche 16 octobre 2022 - de 15h à 18h, à la salle Jean Dame, 17 Rue Léopold Bellan, Paris 2e

________________________________________________________________________________________________

source : www.keeptalkinggreece.com/2022/09/17/concert-campus-tear-gas-police-thessaloniki/

La police tire des gaz lacrymogènes sur le campus de Thessalonique et fait fuir la foule en panique (vidéos)

17 septembre 2022

La police antiémeute grecque a tiré des gaz lacrymogènes et fait usage d’un canon à eau lors d’affrontements avec des étudiants à Thessalonique vendredi soir. Les affrontements dans le centre-ville et sur la route principale Egnatia ont éclaté après que la police a tiré des gaz lacrymogènes sur un concert auquel assistaient quelque 5 000 personnes sur le campus de l’Université Aristote de Thessalonique.

Le concert de Thanassis Papakonstantinou et d’autres artistes avait pour but de soutenir les étudiants qui protestent contre la présence de la police sur les campus universitaires et d’exprimer leur solidarité avec eux. De fortes forces de police anti-émeute ont été déployées dans la zone.

Tout se déroulait sans encombre lorsque peu après vendredi minuit, des affrontements ont éclaté entre la police anti-émeute et les étudiants. Selon certains rapports, un groupe de personnes a quitté le concert et a attaqué la police en lançant des objets.

Vidéo : La police tire des gaz lacrymogènes lors d’un concert https://youtu.be/-su2Ebk4iiM

Le fait est que la police anti-émeute a tiré des gaz lacrymogènes dans la foule de milliers de personnes qui ont commencé à courir en panique pour éviter d’être blessées. La foule essayait de se couvrir le visage avec ses vêtements pour se protéger du gaz, cherchait des membres de sa famille et des amis.

Vidéo : Des gaz lacrymogènes ont été tirés à deux endroits, créant la panique et la congestion parmi la foule du concert. https://youtu.be/52b8Qz4yUaw

Vidéo : gaz lacrymogène de la police dans le campus - quelqu’un crie « il y a 10 000 personnes à l’intérieur ».https://youtu.be/r3HC0eMhjLQ

Le concert a été interrompu et tout le monde a commencé à s’enfuir par peur.

Des témoins ont raconté au média local thesstoday.gr que certaines personnes ont eu des crises de panique, tout le monde essayait de partir, certains en fauteuil roulant cherchaient désespérément une issue, d’autres se sont évanouis.

« Nous entendions le bruit des fusées éclairantes, des enfants qui pleuraient, des alarmes de voitures et des Thanassis qui chantaient sur une scène remplie de gaz lacrymogène. Une expérience sans précédent. Nous pouvions voir des jeunes qui essayaient de grimper sur la balustrade pour éviter d’être bousculés », ont-ils déclaré.

Selon Contra Channel TV, plusieurs personnes ont été blessées.
youtu.be/lSM-h9JudBE

Ambiance suffocante dans le centre-ville de Thessalonique.
youtu.be/SbkGdqjNr5I

La police a affirmé que les étudiants l’avaient attaquée tout d’abord en jetant des objets, tandis que les étudiants et les participants au concert ont déclaré que la police avait attaqué sans raison et sans aucune provocation.

Dans une déclaration, la direction de la police de Thessalonique aurait dit qu’elle avait été attaquée et qu’elle n’avait pas tiré de gaz lacrymogène dans la zone du concert.

Une personne a été arrêtée et quatre autres placées en détention. La personne arrêtée serait un Grec de 27 ans qui n’est pas un étudiant et qui aurait troublé la paix publique.-

Le gouvernement impose le déploiement de la police des campus à Athènes, Thessalonique et dans d’autres universités du pays, malgré les objections des recteurs, des universitaires et des étudiants.

Le jeune homme de 27 ans qui a été arrêté sur le campus lors des incidents de samedi, alors qu’un concert de musique était en cours sur les pelouses du Philosofiki, a été déclaré innocent par le tribunal pénal de trois membres de Thessalonique. (the pres project)

Vidéo de la manifestation réprimée dans le centre d’Athènes : www.youtube.com/watch?v=LvSNJFym3j0

_______________________________________________________________________________________________

Hôpitaux sans anesthésistes – Attente de chirurgie jusqu’à 6 mois

La pénurie d’anesthésistes est encore plus marquée dans les îles du pays, car il y a des cas où il n’y a qu’un seul anesthésiste à l’hôpital.

Konstantinos Tsakalidis / SOOC

The press project 20 septembre 2022

Tragique est la situation dans les hôpitaux, qui sont en proie à une grave pénurie d’ anesthésistes , ce qui a entraîné le report des chirurgies, avec des listes d’attente pour une opération qui s’affichent jusqu’à 6 mois.

En particulier, comme mentionné dans un rapport MEGA, à l’hôpital pour enfants avant 2011, il y avait 24 anesthésistes et aujourd’hui il y en a 10. De plus, dans le passé, il y avait jusqu’à 40 interventions chirurgicales par jour, alors qu’aujourd’hui, elles s’élèvent à 25 à 30 par semaine.

Les raisons qui ont conduit à la pénurie d’anesthésistes dans le NHS sont le manque de recrutement et les bas salaires, ce qui pousse de nombreux médecins à choisir le secteur privé, car les salaires y sont plus élevés.

__________________________________________________________________________________________________________________________

source : www.keeptalkinggreece.com/2022/09/20/fm-dendias-greece-turkey-threats/

FM Dendias : Les déclarations et menaces de la Turquie ont atteint un niveau sans précédent

20 septembre 2022

« Les annonces de la Turquie sont une menace claire et actuelle contre la souveraineté de la Grèce », a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères Nikos Dendias à son arrivée à la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne dans le cadre de la 77e semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York.

Le ministre grec des Affaires étrangères a déclaré qu’il informerait ses collègues d’« un certain nombre d’annonces, de déclarations et de menaces de la Turquie à l’encontre de la Grèce, notamment en ce qui concerne la souveraineté des îles de la mer Égée. »

« Parce que cela a maintenant atteint un niveau sans précédent constituant une menace claire et actuelle contre la souveraineté de la Grèce », a-t-il ajouté.

_____________________________________________________________________________________________________

source : www.keeptalkinggreece.com/2022/09/17/cyprus-arms-embargo-usa-turkey/

Les États-Unis lèvent l’embargo sur les armes à Chypre dans une décision historique ; la Turquie s’enflamme.

September 17, /

Une décision historique : Les États-Unis ont décidé de lever l’embargo sur les armes imposé de longue date à Chypre. Cet embargo, vieux de 33 ans, contraignait l’île à se tourner vers la Russie pour s’équiper. La levée de l’embargo sur les armes a provoqué la colère de la Turquie, comme prévu.

« Le secrétaire d’État Antony J. Blinken a déterminé et certifié au Congrès que la République de Chypre a rempli les conditions nécessaires en vertu de la législation pertinente pour permettre l’approbation des exportations, des réexportations et des transferts d’articles de défense pour l’année fiscale 2023 », a déclaré vendredi le porte-parole du département d’État Ned Price.

M. Price a ajouté que la réglementation sur le trafic international d’armes sera modifiée pour refléter la nouvelle politique, à compter du 1er octobre 2022.

La politique américaine exige le refus des exportations, des réexportations ou des transferts d’articles de défense vers Chypre, à moins que le président ne détermine et ne certifie aux commissions du Congrès que les autorités de ce pays coopèrent avec Washington pour mettre en œuvre des réglementations contre le blanchiment d’argent et des réformes de la surveillance de la réglementation financière.

Il exige également de Chypre qu’elle prenne des mesures pour interdire aux navires militaires russes l’accès aux ports pour le ravitaillement en carburant et l’entretien.

Les exigences remplies par Chypre ont été fixées par la loi de 2019 sur le partenariat pour la sécurité et l’énergie en Méditerranée orientale adoptée par le Congrès américain à la suite d’une proposition des sénateurs américains Bob Menendez et Marco Rubio.

Cette législation a conduit les États-Unis à lever partiellement leur embargo sur les armes à l’encontre de Chypre en 2020 pour permettre la vente de biens militaires « non létaux » à la République, y compris des programmes de formation militaire.

En contrepartie, Chypre devait refuser que les navires militaires russes accostent dans les ports des zones contrôlées par le gouvernement, entre autres stipulations.

La loi bipartisane sur la sécurité de la Méditerranée orientale et le partenariat énergétique, signée le 20 décembre 2020, est un projet de loi complet qui reconnaît l’importance vitale de la Grèce et de Chypre dans la région.

Le président Nikos Anastasiades et le ministère des Affaires étrangères ont salué cette décision :

Alors qu’il y a des acclamations à Chypre, il y a des larmes en Turquie.

Ankara a réagi avec colère et le ministère turc des affaires étrangères a publié une déclaration condamnant la décision.

« La décision des États-Unis de lever l’embargo sur les armes à destination de l’administration grecque de Chypre aura un impact négatif sur les efforts visant à résoudre la question chypriote et entraînera une course aux armements sur l’île, ce qui nuira à la paix et à la stabilité en Méditerranée orientale », indique le communiqué.

Il a affirmé que cette décision « contredit le principe d’égalité des deux parties sur l’île ».

Le ministère des Affaires étrangères a appelé les États-Unis à « reconsidérer cette décision et à poursuivre une politique équilibrée envers les deux parties de l’île », ajoutant que la Turquie « en tant que pays garant, conformément à ses responsabilités légales et historiques, continuera à prendre les mesures nécessaires pour l’existence, la sécurité et la sérénité des Chypriotes turcs. »

PS « égalité des deux parties sur Chypre » ? Égalité entre un État internationalement reconnu et une formation illégalement occupée ?

_______________________________________________________________________________________________

source : kawsachunnews.com/imf-tells-bolivia-to-drop-its-successful-economic-model

Le FMI demande à la Bolivie de renoncer à son modèle économique performant

Par Kawsachun News.

18 septembre 2022

Le FMI a publié aujourd’hui un rapport sur l’économie bolivienne dans lequel il recommande l’adoption de mesures néolibérales drastiques, notamment la réduction des salaires des travailleurs, la réduction des investissements publics et la fin du contrôle des devises. Ces politiques ont transformé la Bolivie, qui était l’un des pays les plus pauvres de la région, en l’économie à la croissance la plus rapide.

Le rapport s’en prend aux dépenses du gouvernement en matière de développement : « Le gouvernement doit restreindre les dépenses, notamment en éliminant la prime salariale de fin d’année pour les travailleurs, il doit restreindre la croissance des salaires des travailleurs du secteur public et limiter la croissance des investissements publics et des subventions. »

La « prime salariale de fin d’année » pour les travailleurs (tant dans le secteur public que dans le secteur privé) fait référence à une politique introduite sous Evo Morales qui oblige les employeurs à verser à leurs employés une prime égale au double de leur salaire mensuel, mais uniquement si la croissance annuelle du PIB est supérieure à 4,5 %.

La majeure partie des investissements publics est destinée aux infrastructures, tandis que la majorité des subventions servent à garantir que le prix du carburant n’augmente pas. La Bolivie est le seul pays de la région à ne pas connaître d’augmentation du prix des carburants, une politique qui a permis de maintenir l’inflation à moins de 2 %, contrairement au reste de l’Amérique du Sud.

Le rapport indique même que les prix des carburants doivent augmenter, et que l’inflation qui en résulterait inévitablement pourrait être compensée par des programmes de transfert de fonds en faveur des secteurs les plus pauvres, indique le FMI :

« La mise en œuvre réussie d’une augmentation des prix intérieurs des carburants nécessitera de recycler une partie des économies budgétaires dans des programmes de transferts monétaires destinés aux déciles les plus pauvres de la population. »

Le ministre bolivien de l’économie, Marcelo Montenegro, a catégoriquement rejeté le rapport, déclarant aujourd’hui : « Ils prescrivent les vieilles recettes d’il y a plusieurs décennies où ils appellent à réduire les subventions, à diminuer les dépenses publiques, à éliminer progressivement la prime de fin d’année pour les travailleurs. Nous n’allons pas accepter ces recommandations parce que nous sommes un pays souverain, et nous avons une politique économique souveraine. »

Les politiques critiquées par le FMI ont aidé la Bolivie à réduire la pauvreté de plus de 50 % depuis l’arrivée au pouvoir d’Evo Morales en 2006. Elles ont également contribué à maintenir l’inflation au taux le plus bas d’Amérique latine. Pendant ce temps, lorsque les politiques du FMI ont été mises en œuvre au début des années 2000, plus de 60 % du pays vivait sous le seuil de pauvreté.

Lors d’un récent discours au Brésil, le président bolivien Luis Arce a déclaré que la croissance impressionnante du pays est due au rejet des recommandations du FMI : « Nous sommes dans de meilleures conditions parce que, depuis 2006, la Bolivie n’a pas un seul accord avec le FMI. En 2020, avec le gouvernement de facto, ils ont essayé d’entrer dans un programme de prêt avec le FMI, que nous avons arrêté dès que nous sommes entrés au gouvernement, nous avons annulé ce prêt du FMI parce que nous croyons que la meilleure façon de faire de la politique économique est d’avoir une politique monétaire et économique souveraine sans être soumis à aucun organisme international. »

_____________________________________________________________________________________________________

source : morningstaronline.co.uk/article/b/assange-awarded-the-keys-to-mexico-city-in-recognition-for-uncovering-

Julian Assange reçoit les « clés » de la ville de Mexico en reconnaissance de sa découverte de la vérité

Mexico, le mercredi 14 septembre 2022.

JULIAN ASSANGE a reçu les « clés » de la ville de Mexico en reconnaissance de son dévouement à la découverte de la vérité.

Gabriel Shipton, le frère du fondateur de WikiLeaks, a accepté cet honneur en son nom lors d’une cérémonie organisée à Mexico mercredi.

Il a décrit cette récompense comme une étape « significative » dans la campagne visant à libérer son frère de prison.

M. Lopez Obrador est un fervent partisan de M. Assange et a demandé au président américain Joe Biden d’abandonner les efforts visant à poursuivre le journaliste.

M. Shipton a déclaré que le soutien du Mexique à la campagne de libération de son frère était « inestimable », étant donné que le pays est un proche voisin des États-Unis.

À propos de ce prix, M. Shipton a déclaré qu’il avait donné un nouvel élan à la campagne et remonté le moral de son frère, qui est toujours incarcéré dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, à Londres.

« Le Mexique a compris l’importance du travail de Julian », a-t-il déclaré.

« Le Mexique a été l’un des principaux défenseurs de la liberté de Julian et le président mène la charge parmi les dirigeants mondiaux pour libérer Julian. »

La maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, a remis les clés de la ville à la famille, en disant : "Pour nous, Julian représente la vérité et la liberté d’expression.

« Nous sommes une ville progressiste qui a toujours défendu les grandes libertés et le droit au libre accès à l’information. »

M. Shipton et son père John ont été invités au Mexique avec les familles de Cesar Chavez, Nelson Mandela et Martin Luther King Jnr dans le cadre des célébrations du jour de l’indépendance.

Le fondateur de WikiLeaks mène une longue bataille juridique contre son extradition vers les États-Unis, où il doit être jugé pour des accusations liées à la publication de milliers de câbles secrets, notamment sur les guerres en Irak et en Afghanistan.

_________________________________________________________________________________________________

source : www.byoblu.com/2022/09/16/loffensiva-del-complesso-militare-industriale-grandangolo-pangea/

L’OFFENSIVE DU COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL - GRAND ANGLE - PANGAEA

16 septembre 2022
Irene Oliveri
2 minutes de lecture

Revue de presse internationale de Byoblu | 64ème épisode

La récente avancée ukrainienne a été planifiée il y a des mois par les États-Unis, qui ont fourni aux forces de Kiev des informations en temps réel sur les cibles russes à frapper : c’est ce que révèle le New York Times sur la base de sources officielles. Cela confirme que les forces de Kiev sont en fait sous commandement américain et opèrent selon leur stratégie. Dans ce contexte, le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, a réuni le « groupe de contact pour la défense de l’Ukraine » en Allemagne afin d’augmenter les livraisons d’armes aux forces de Kiev. Le groupe est composé de plus de 50 pays : outre les pays de l’OTAN (dont l’Italie), ses membres comprennent le Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, Israël, Qatar. La quantité d’armes déversées en Ukraine est telle qu’une forte augmentation de leur production est nécessaire. Par exemple, le Pentagone a fourni à l’Ukraine environ 800 000 obus d’artillerie de 155 mm pour les 126 obusiers à longue portée M777 qui, utilisés par le personnel ukrainien, tirent sur des cibles spécifiées par les services de renseignement américains. Cependant, les États-Unis ne possèdent qu’une seule usine produisant de tels projectiles, l’usine General Dynamics en Pennsylvanie, qui ne peut en fabriquer que 14 000 par mois. Il est donc nécessaire d’augmenter immédiatement la capacité de production de cette usine et d’en ouvrir d’autres. Ainsi, un nouveau business colossal de l’industrie de la guerre s’ouvre aux USA et à l’Occident en général.

Parmi celles-ci figure l’entreprise italienne Leonardo - dans laquelle le ministère du développement économique détient une participation de 30 % - qui s’est hissée au 12e rang des 100 plus grandes industries de guerre du monde, et au premier rang dans l’UE. Elle a augmenté ses revenus de défense de 24% en un an pour atteindre environ 14 milliards de dollars. 83 % de son chiffre d’affaires provient du secteur de la défense. Leonardo est intégré au gigantesque complexe militaro-industriel américain dirigé par Lockheed Martin, constructeur du F-35, à la production duquel Leonardo participe lui-même. Cela accroît le pouvoir du complexe militaro-industriel, un organisme tentaculaire qui a besoin de la guerre comme d’oxygène pour vivre et se développer.

____________________________________________________________________________________________

source : peoplesdispatch.org/2022/09/19/protests-erupt-across-austria-demanding-solution-to-cost-of-living-crisis/

Des manifestations à travers l’Autriche exigent une solution à la crise du coût de la vie
Par People’s Dispatch.

19 septembre 2022

La Fédération autrichienne des syndicats a exigé du gouvernement qu’il plafonne les factures d’énergie et les loyers des maisons et qu’il supprime temporairement la TVA sur la nourriture et le carburant.

Samedi 17 septembre, les syndicats et d’autres sections de la classe ouvrière sont descendus dans les rues de l’Autriche pour protester contre l’inefficacité du gouvernement dans la lutte contre la crise du coût de la vie. Les manifestations appelées par la Fédération syndicale autrichienne (OGB) ont vu la participation de divers groupes, dont le Parti du travail d’Autriche (PdA), le Front de la jeunesse, la Jeunesse communiste d’Autriche (KJO), le Parti communiste d’Autriche (KPO) et Links, entre autres. Des marches ont été organisées dans des villes de tous les États fédéraux, notamment Vienne, Eisenstadt, Bruck an der Mur, Salzbourg, Innsbruck, Bregenz, la Basse-Autriche et la Haute-Autriche. Selon les organisateurs, plus de 30 000 personnes ont participé aux protestations, dont 20 000 ont défilé dans la seule ville de Vienne. Les manifestants ont appelé les responsables politiques à prendre des mesures concrètes pour faire face à la crise actuelle.

Dans toute l’Europe, les citoyens subissent une crise aiguë du coût de la vie, marquée par une inflation galopante des prix des denrées alimentaires et des carburants. En raison de la guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine et des sanctions imposées par l’Union européenne (UE) et les États-Unis sur les exportations de gaz russe vers l’Europe, les prix de l’énergie sont montés en flèche dans les pays européens. Les profits réalisés par les producteurs et fournisseurs multinationaux d’énergie malgré cette crise ont aggravé la situation, y compris en Autriche. Selon Statistics Austria, le taux d’inflation pour août 2022 dans le pays était de 9,3 % et le panier de consommation minimal (coût de la consommation des ménages et des services essentiels) est environ 16 % plus élevé que l’année dernière, a rapporté la Zeitung der Arbeit (ZdA).

Selon l’OGB, « que ce soit à la caisse du supermarché ou à la pompe à essence, en regardant la facture d’électricité ou en payant le loyer, les prix explosent et avec eux les bénéfices de quelques entreprises et sociétés, alors que de nombreuses personnes sont confrontées à d’énormes problèmes. »

« Pendant des mois, l’OGB et les syndicats ont mis en garde contre l’inflation et ont présenté des plans concrets sur la façon dont l’aide peut être fournie rapidement. Mais bien trop peu de choses se sont produites. L’OGB appelle donc à des mesures rapides pour soulager la charge. Les prix de l’énergie, du logement, de l’alimentation et des transports doivent baisser ! » ajoute l’OGB.

Afin de s’attaquer à la crise du coût de la vie, l’OGB a présenté une série de revendications, dont un plafonnement des factures d’électricité et de gaz, une taxe spéciale sur les bénéfices excédentaires des grandes entreprises, la suppression de la TVA sur les denrées alimentaires pendant une certaine période, la constitution d’une commission anti-inflation, la réduction de la taxe sur les carburants, la suppression de la TVA sur les transports publics, le développement massif des transports publics et la législation sur le plafonnement des loyers.

Le 18 septembre, Tibor Zenker, de la direction du PdA, a déclaré à Peoples Dispatch (PD) : " Les crises capitalistes entraînent une inflation massive en Autriche. De nombreuses personnes ne peuvent plus faire face aux coûts, notamment ceux de l’énergie, mais aussi du logement et de la nourriture. Les salaires sont trop bas et la classe ouvrière s’appauvrit, alors que le capital engrange des bénéfices records. Le gouvernement conservateur reste inactif. Le Parti du travail d’Autriche appelle à la résistance. Une grève générale est nécessaire. Les revendications portent sur des augmentations de salaires supérieures au taux d’inflation, la réglementation des prix par l’État et l’imposition des richesses et des bénéfices des entreprises. La classe ouvrière ne demande pas la charité mais se bat pour ses droits."

Le KJO a déclaré : « Nous ne pouvons plus nous permettre de vivre alors que la classe capitaliste augmente ses profits en période de crise inflationniste. La politique qui consiste à mendier l’aumône ne servira à rien. Seul un mouvement militant peut contrer la folie capitaliste. »

_________________________________________________________________________________

source : www.csia-nitassinan.org/spip.php?article1236

42e édition de la Journée internationale de solidarité avec les peuples autochtones des Amériques - OCTOBRE 2022

Peuples autochtones des Amériques - Résistances pour sauver le climat, l’eau, la Terre Mère et la vie.

Conférences / Projections / Débats en présence de de délégué.e.s autochtones :

- Clarisse Taulewali Da Silva (Kali’na de Guyane « française »)
- Taneyulime Ludwina Pilisi (Kali’na de Guyane « française »)
- Kathy Peltier (Diné Navajo / Sioux Dakota / Anishinaabe des États-Unis)
- Jean Roach (Sioux Miniconjou Lakota des États-Unis)
- Lona Knight (Sioux Miniconjou Lakota des États-Unis)
- Carol Gokee (Anishinaabe des États-Unis)
- Mitch Walking Elk (Southern Cheyenne et Arapaho des États-Unis)
- Trayenko Gñen Lif Paillalef Painemal (Mapuche de Wallmapu / Chili)
- Kuanene Daniel Wea (Kanak, de Kanaky - Nouvelle Calédonie)
- Steve Chailloux, Tematai Le Gayic et Moetai Brotherson (Māʻohi de Polynésie)

…ainsi que Nigel Crawhall, coordinateur de LINKS - Systèmes de savoirs locaux et autochtones de UNESCO.

Dimanche 16 octobre 2022 - de 15h à 18h,

à la salle Jean Dame, 17 Rue Léopold Bellan, Paris 2e

Entrée prix libre

- Événement Facebook à diffuser !https://fb.me/e/5GEF8RBlH

- Programme complet bientôt sur www.csia-nitassinan.org

**** Cet événement s’inscrit dans la Décennie Internationale des Langues Autochtones de l’UNESCO et la Tournée en Europe de la Coalition #RiseUpForPeltier

Pour faire un don pour l’organisation de cet événement via HelloAsso → https://www.helloasso.com/associations/comite-de-solidarite-avec-les-indiens-des-ameriques-csia-nitassinan/collectes/journee-int-l-de-solidarite-avec-les-peuples-autochtones-des-ameriques-2022/don

#IDIL20222032
#IndigenousLanguages #WeAreIndigenous

- Si vous désirez être tenu.e.s informé.e.s des actions de solidarité avec les peuples autochtones des Amériques ou vous engager à nos côtés, ADHEREZ au Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques : https://www.helloasso.com/associations/comite-de-solidarite-avec-les-indiens-des-ameriques-csia-nitassinan/adhesions/adhesion-au-comite-de-solidarite-avec-les-indiens-des-ameriques

______________________________________________________________________________________________